Le genre dans les tâches ménagères
publié par Classe de 3ème DP3, collège Carnot, Argenteuil

ID :2038

Pays : France

Datation :2014

Thèmes : Familles
Genre

Mots-clef : Aucun mot-clef

Description générale

Nous sommes des élèves de 3ème du collège Sadi Carnot d’ Argenteuil. Dans le cadre d’un atelier d’ethnologie sur le genre, nous avons travaillé sur les tâches ménagères. Nous avons interrogé deux adultes de l’établissement, « Madame X », « dame de service », et Daniel, agent d’entretien. Nous leur avons posé des questions sur les tâches ménagères : « Aimez-vous votre métier ? Pensez-vous que ce métier soit spécifiquement masculin ou féminin ? Comment ça se passe chez vous du point de vue des tâches ménagères ? » ; etc. « Madame X » nous a tout d’abord expliqué que « tout le monde participait aux tâches ménagères chez elle. Son mari et ses fils participent autant qu’elle. Mais elle nous explique que durant sa jeunesse, c’était mal vu qu’un homme fasse le ménage et que les hommes étaient assignés à « des travaux plus masculins », dit-elle. En allant plus loin dans l’interview, en l’interrogeant précisément sur les horaires et les tâches effectués, on a finalement compris qu’elle faisait tout de même une ou deux heures de ménage de plus qu’eux chaque jour, et que les tâches considérées comme « ingrates » (les WC, notamment, ou bien le repassage, qu’ « ils ne font pas bien »...) étaient exclusivement faites par elle. On a donc compris qu’entre ce qu’elle donnait spontanément comme image de ce qui se passait chez elle (au début de l’entretien) et les pratiques plus objectives, il y avait un certain écart. On peut se demander si ce genre d’écart n’est pas courant, si les femmes n’ont pas tendance à croire en une certaine répartition des tâches, qui n’est pas toujours aussi effective que cela dans la réalité. De son côté, Daniel (en photo ci-contre) nous dit qu’il « aime bien [son] métier », qu’il considère comme étant mixte. Chez lui, il fait la plupart des tâches ménagères étant donné qu’il habite avec sa mère, qui est âgée. Nous avons aussi interrogé nos familles respectives, et nous en avons tiré les mêmes conclusions. Certains prônent l’égalité et la répartition des tâches ménagères, mais dans le fond, les tâches ménagères comme le balai, la serpillière, la poussière, etc., sont majoritairement faites par les filles ou les femmes de la maison. En fait, on se rend compte que ces dernières ont été élevées dans l’idéologie que le ménage était typiquement féminin. Au terme de cette enquête, nous avons conclu que malgré une certaine répartition des tâches ménagères entre hommes et femmes, le plus souvent, la plupart des tâches étaient tout de même faites par des femmes, sans qu’elles ne s’en aperçoivent toujours.


CARTE
You need to upgrade your Flash Player

MULTIMEDIA
Photo

VOS OUTILS